Entretien avec Mouloud Behloul, ingénieur béton Lafarge, Romain Ricciotti, ingénieur structure, et Rudy Ricciotti, architecte de la Villa Navarra.

La villa Navarra ouvre une nouvelle épopée de la matière. Son toit de béton Ductal® est une première mondiale, fruit hybride de l'audace et de l'expertise de Rudy Ricciotti, Grand Prix d'architecture 2006, Romain Ricciotti, ingénieur structure, et Mouloud Behloul, ingénieur béton Lafarge. Ils se retrouvent le temps d'une table ronde pour évoquer cette réalisation.

07.07.2016
 

Rudy Ricciotti Notre intention était de limiter l'impact de la villa sur le site en l'enfouissant dans la pente, sans remblais, dans une logique d'effacement. Cette logique a abouti à sa toiture de Ductal®, qui confine à l'ultra-mince.

Romain Ricciotti : Les caractéristiques dimensionnelles sont 40 mètres de longueur, avec un porte-à-faux de 7,86 mètres et 3 cm de tranche à l'extrémité.

Mouloud Behloul : À l'échelle du béton, c'est une feuille de papier! Le Ductal® est un béton fibré à ultra-hautes performances qui permet de s'affranchir des structures passives. Il en résulte une réduction extrême de la matière et une grande liberté créative sur les formes, qui sont ici galbées, féminines.

Romain Ricciotti : Ces formes ont été dictées par des contraintes extérieures, comme la largeur des camions pour le transport. Mais aussi par l'exigence d'un rendement mécanique optimal, comparable à celui des structures en acier. Ce toit structurel ne travaille qu'en flexion, avec une flèche de 4 mm sous les variations de température, ce qui est tout nouveau. Il ne comporte ni étanchéité ni isolation.

 

Cela relève de la chorégraphie des efforts : un matériau d'exception [...] mais mis en oeuvre avec les gestes traditionnels, voire archaïques, de l'artisanat.

Rudy Ricciotti
 

Mouloud Behloul : Le matériau a été ici utilisé dans son expression la plus pure. Sa spécificité - ni métal, ni bois, ni verre, ni vraiment béton - nous a obligés à nous reposer toutes les questions qu'un ingénieur « béton armé » ne se pose plus guère et à réinventer les méthodes de conception et de fabrication. Lors du coulage, il a fallu calculer et vérifier l'orientation des fibres, car elle change les propriétés mécaniques du béton.

Rudy Ricciotti Là, on touche au cœur de notre travail, qui relève de la chorégraphie des efforts : un matériau d'exception, utilisé dans les centrales nucléaires, moulé dans des coffrages en aluminium semblables aux moules utilisés par l'industrie aéronautique, mais mis en oeuvre avec les gestes traditionnels, voire archaïques, de l'artisanat.

Romain Ricciotti : Tu évoques une « chorégraphie des efforts »... On peut rappeler que les révolutions successives dues au béton l'ont toujours été par des collaborations « engagées » entre architectes et ingénieurs.

Mouloud Behloul : Le projet de la villa Navarra constitue à mon sens l'aboutissement de la réflexion structurelle sur le béton Ductal®.

Rudy Ricciotti Il marque probablement le début de nouvelles croyances et de nouvelles pratiques sur les structures. Je suis d'ailleurs assez optimiste sur les chances de voir se démocratiser l'utilisation de ce matériau d'exception.

Découvrir la Maison Navarra

 

Contacter
notre service client