Entretien avec Ben Graybeal, Ph.D., Ingénieur de construction, Administration fédérale des autoroutes américaines, Virginie, Etats-Unis.

La FHWA (Federal Highway Administration, Administration fédérale des autoroutes américaines), le département des transports des états de New York et de l'Iowa et le ministère des transports de l'Ontario, ont été grandement impliqués dans le développement de leurs propres projets de ponts en Ductal®.

 

Comment imaginez-vous que le béton à ultra hautes performances (BUHP) aidera à répondre aux besoins du «Pont du futur» ?

Etant donné la constante augmentation des demandes sur nos ressources et structures de pont, il est évident que les techniques de construction conventionnelles du 20e siècle ne seront pas suffisantes en elles-mêmes pour répondre aux besoins du 21e siècle. La demande est forte pour de nouvelles réponses aux problèmes existants, que les solutions émanent des configurations structurelles ou matérielles ou des techniques de construction. Les propriétés avancées du BUHP ouvrent de nouvelles portes. Le programme de recherche «Bridge of the Future» (le pont du futur) de la Federal Highway Administration développe des solutions solides qui augmentent la durabilité et réduisent les temps de construction. Le BUHP a permis le développement de nouveaux composants structurels et de technologies de raccordement des composants, qui répondent directement aux besoins immédiats des autoroutes.

 

La demande est forte pour de nouvelles réponses aux problèmes existants, que les solutions émanent des configurations structurelles ou matérielles ou des techniques de construction.

Ben Graybeal
 

Quels obstacles empêchent les départements des transports d'implémenter le BUHP dans de futurs projets ?

Ce qui suit a été adapté d'un article intitulé « UHPC Making Strides » (Le BUHP avance à grand pas) que j'ai écrit pour l'édition de janvier-février 2009 du magazine Public Roads. Comme c'est souvent le cas avec les industries établies au service du secteur des travaux publics, l'implantation d'innovations se fait plutôt de manière méthodique. La Federal Highway Administration a identifié cinq obstacles spécifiques qui entravent le déploiement généralisé du BUHP.

Sauf si l'industrie y voit un avantage financier clair, il est peu probable que les fabricants investissent dans des technologies innovantes. Les fabricants qui voient l'utilisation d'un nouveau matériau comme un risque hésitent à modifier les opérations courantes pour pouvoir produire efficacement le produit innovant. Comme on pouvait le prévoir, les coûts de fabrication des composants du BUHP sont nettement supérieurs aux coûts de fabrication des composants en béton traditionnel.

Le manque de fournitures pour les codes de conception correspondants aux propriétés avancées de ces innovations est un obstacle évident. Cet écart nécessite en fait que toutes les conceptions structurelles en BUHP procèdent le long d'un des deux chemins. Le concepteur peut choisir d'utiliser le BUHP de façon limitée, en utilisant simplement ses propriétés avancées comme un facteur de sécurité supplémentaire. Sinon, le concepteur peut se fier aux résultats de recherche, nécessitant en réalité un certain niveau de test de démonstration avant l'implémentation.

Le nombre limité des applications du BUHP à ce jour signifie forcément que peu d'expérience est disponible dans le cadre de l'inspection, de la maintenance et de la réparation des structures en BUHP. Bien que les chercheurs de la FHWA et d'autres personnes s'attendent à ce que ces structures réalisent de bons résultats une fois déployées sur les réseaux autoroutiers, le BUHP n'est pas immunisé contre les dommages causés par des véhicules trop grands ou des charges structurelles imprévues. Les méthodes d'inspection des dommages du BUHP et de réparation des composants en BUHP devront être développées avant l'acceptation générale de ce matériau par l'industrie de l'autoroute.

Enfin, les coûts plus élevés des matériaux constituants du BUHP indiquent forcément que son coût de volume par unité sera plus haut que celui du béton traditionnel de haute performance. Il est peu probable que cette augmentation soit entièrement compensée par l'utilisation de conceptions structurelles plus efficaces. Pour compenser les coûts plus élevés, les concepteurs doivent adopter une approche incluant le coût de cycle de vie, prenant ainsi en compte la durabilité améliorée du BUHP.

 

Contacter
notre service client