Hammersmith Flyover, Londres, GB - Ancrage précontraint

La rénovation de ce pont-route, élément essentiel du réseau routier londonien, posait de nombreuses questions liées tant à la défaillance de ses performances structurelles, qu’à sa situation en centre urbain et son indispensable utilité pour fluidifier le trafic, et ce notamment dans la perspective des JO de Londres. La rénovation du pont « Hammersmith Flyover » à Londres :  un concentré d’innovation...

09.08.2016
 

Autant d’enjeux qui impliquaient le déploiement d’innovations permettant de lui redonner son opérabilité notamment dans des délais extrêmement courts. Ou quand le BFUP s’affirme comme le partenaire de choix pour favoriser l’émergence de la solution la plus adaptée.

Pont routier urbain situé dans l’Ouest londonien, le Hammersmith Flyover est l’un des premiers ouvrages préfabriqué en béton précontraint construit pour relier le centre de Londres à l'aéroport d'Heathrow et à l'ouest de l'Angleterre. Avec ses 16 travées et ses 626 m de long (863 m avec ses deux rampes), le pont permet le passage de la voie rapide A4 au-dessus du carrefour giratoire de Hammersmith. 

Un pont sous haute surveillance

Achevé en 1961, l’autopont présente une structure qui, novatrice à son époque, a subi les outrages du temps et notamment ceux liés aux infiltrations d’eau. Les inspections effectuées par la Highways Agency dès le début des années 2000 révélaient la corrosion des câbles de post-tension maintenant la structure en béton préfabriqué. Transport for London, (TfL) décide de mettre en place pour cet ouvrage l’un des plus grands programmes de surveillance structurelle en Europe avec plus de 400 capteurs acoustiques installés. Cette surveillance indique rapidement une fréquence beaucoup plus élevée de rupture de brins que sur d'autres programmes du même type au Royaume-Uni. Une nouvelle inspection fin 2011 confirme la détérioration de l’ouvrage et entraine sa fermeture en urgence, le temps d’effectuer une première phase de travaux pour l’ouverture des JO prévue 6 mois après. La deuxième étant programmée à partir de 2013.

 

Une solution de renforcement riche en innovations

Le principe retenu a été de renforcer le pont avec une technique de précontrainte additionnelle : ajout de blocs sur l’ouvrage pour ancrer ensuite les nouvelles armatures.  Le système imaginé est, dans son ensemble, une innovation puisque cette technique de précontrainte est un hybride avec le hauban, permettant une installation plus rapide, plus sure et plus efficace. La conception de machines, l’invention de procédés d’alignement et de procédés topographiques, ont été nécessaires pour s’adapter à une structure qui ne s’est jamais révélée conforme à ses plans.

Cette rénovation a mis  à profit le BFUP Ductal® que l’on utilise rarement en précontrainte.  Grâce a ses propriétés (peu de volume pour de grandes performances), le BFUP Ductal® a permis de résoudre le défi de soutenir les nouveaux câbles externes installés sur cet ouvrage qui n'avait pas été conçu à l’origine pour les supporter. L’utilisation de Ductal® comme élément clé du nouveau système de précontrainte a été une innovation dans le domaine de la post-tension et une première au Royaume-Uni.  Il a permis de créer des bossages (blocs d’ancrage) à la fois compacts, esthétiques, et plus sûrs à installer. Certains blocs ont été préfabriqués en usine alors que d’autres coulés directement sur place.

L’avantage principal résidait dans la réduction du poids et de la taille des ancrages. Et la rénovation du « Hammersmith Flyover » nécessitait de deux types d’ancrages :

- des ancrages préfabriqués pour l’extérieur du pont,

- des ancrage coulés in-situ pour l’intérieur du pont.

Deux modes de fabrication qui correspondaient à deux problématiques différentes auxquelles le BFUP permettait de répondre.

 

Contacter
notre service client